fond-header

Le blog

PEUGEOT e-308 : Les dernières informations sur la compacte 100% électrique

20/09/2022
Peugeot-e-308-et-e-308-SW

PEUGEOT dévoile certains aspects de la future e-308, déclinaison 100% électrique de sa compacte star.



Commercialisée en finition Allure et GT à partir du printemps 2023, la nouvelle e-308 sera proposée dans une version berline compacte et une version berline break, segment peu représenté à ce jour dans l’univers des véhicules électriques. Peugeot ne s’empêche d’ailleurs pas de communiquer sur le fait qu’il sera le premier constructeur européen à proposer un break 100% électrique.

Motorisation et batterie

La e-308 surprend en abandonnant le fameux moteur électrique de 136 ch présent sur les e-208, e-2008 et autres Opel Corsa-e et se voit équipée d’un nouveau d’un bloc moteur délivrant une puissance de 115 kW soit 156 ch pour un couple de 260 Nm.

La batterie de 50 kWh équipant les précédents modèles est également dépoussiérée puisque la e-308 et la e-308 break seront toutes deux équipées d’un nouveau bloc batterie d’une capacité brute de 54 kWh pour une capacité nette de 51 kWh. PEUGEOT précise que cette nouvelle batterie est de type NMC 811 (Nickel 80% Manganèse 10% Cobalt 10%) et fonctionne sous une architecture 400 Volts.

La e-308 sera commercialisée en 2 finitions : Allure et GT La e-308 sera commercialisée en 2 finitions : Allure et GT

La meilleure efficience de sa catégorie ?

Cette nouvelle e-308 est annoncée avec une autonomie supérieure à 400 km. Cependant, cette donnée n’a pas encore été homologuée selon le protocole WLTP. Il faudra donc attendre encore quelques semaines pour connaitre les chiffres officiels.

Ce résultat est toutefois flatteur au vu de la capacité de la batterie annoncée. Pour atteindre une telle autonomie, les ingénieurs de la Peugeot annoncent avoir viser une consommation record de 12,7 kWh aux 100 km en optimisant l’aérodynamisme (optimisation de la face avant et du soubassement), la réduction des pertes par frottement (pneumatiques classe A) ainsi que les masses. Si ce chiffre s’avère vrai, cela ferait de cette e-308 LA référence des véhicules 100% électriques dans sa catégorie.

Par ailleurs, le conducteur pourra également compter sur différents modes de conduite (ECO, NORMAL et SPORT) et aura la possibilité de définir le niveau de récupération du freinage régénératif grâce au mode « BRAKE ».

L'intérieur de la e-308 L'intérieur de la e-308

Une puissance de recharge ordinaire

La e-308 bénéficie, de série, d’un chargeur de type triphasé pouvant supporter une puissance de 11 kW via une wallbox ou une borne de recharge publique. Point plutôt positif lorsque l’on sait que les modèles Peugeot e-208 ou Opel Corsa-e nécessitaient de rajouter l’option pour un supplément d’environ 400 euros.

Coté recharge rapide, la e-308 ne compte pas parmi les mauvais élèves mais reste hélas bien en deçà d’une Renault Megane E-Tech ou d’une Volkswagen ID.3.

Il faudra donc compter sur une puissance maximale de 100 kW soit 25 minutes pour passer de 20% à 80% de charge.


L’avis des lucioles

Dans un contexte où la course à la puissance est menée tambours battants par l’ensemble des constructeurs, Peugeot étonne par ses choix. Le nouveau bloc moteur de 156 ch est certes plus puissant que celui équipant les autres modèles de la marque au Lion, mais il est toutefois en retrait d’une Nissan Leaf e+ (217 ch), d’une Volkswagen ID.3 (204 ch), d’une Renault Megane E-Tech (220 ch) et ou encore d’une Cupra Born (230 ch).

Le pack de batterie sélectionné par Peugeot reste lui aussi contenu avec « seulement » une capacité de 54 kWh la où ses concurrentes sont plutôt équipées de batteries de capacité supérieure (62 kWh pour la Nissan Leaf e+ ou encore 60 kWh pour la Renault Megane E-Tech en version EV60). SI les performances liées à la consommation sont bien celles promises par le constructeur, ce pack de batterie sera bien suffisant pour parcourir au moins 350 km en situation réelle.

Nous restons malgré tout surpris par ce chiffre annoncé de 12,7 kWh aux 100 km qui ne doit probablement pas intégré les pertes liées à la recharge. Il faudra attendre l’homologation WLTP pour situer l’efficience de cette Peugeot e-308 par rapport à ses rivales.

Enfin, concernant la recharge rapide, plusieurs témoignages sur les réseaux sociaux semblent se plaindre d’une vitesse de charge jugée trop lente. Rappelons simplement que ce chiffre de 100 kW ne représente qu’une puissante crête et qu’il faudra attendre de connaitre les courbes de charge pour juger réellement des capacités de cette e-308. Une recharge 20-80% en 25 minutes reste une performance honorable.


Youtube
Youtube
Pour afficher la vidéo, vous devez activer les cookies.
En savoir plus
Être contacté

Quand souhaitez-vous être contacté ?

Et si vous préférez nous envoyer un e-mail, laissez-nous votre adresse, nous vous répondrons sous 48h

Veuillez remplir les champs obligatoires !!
CAPTCHA protection