fond-header

Le blog

Autonomie et voiture électrique

tableau de bord autonomie voiture électrique

Lorsque l'on parle de véhicule électrique, l’autonomie est un sujet qui revient inexorablement au centre des discussions. Autonomie WLTP, réelle, sur autoroute, en ville… Petit tour d’horizon des informations à maitriser avant de passer à l’électrique.

L'autonomie qu'est ce que c'est ?

L’autonomie représente la distance que peut réaliser une voiture jusqu’à l’épuisement total de ses réserves d’énergie.

Sur les voitures thermiques, c’est le réservoir et le carburant qu’il contient qui permet d’avancer.

Sur une voiture électrique, l’autonomie est déterminée en grande partie par la batterie et sa capacité exprimée en kilowattheure (kWh). Plus la batterie est en mesure d’emmagasiner de l’énergie, plus l’autonomie sera importante.

Quels sont les autres éléments pouvant impacter l’autonomie ?

Certains sont intrinsèques à la voiture tels le poids, l’aérodynamisme ou encore l’utilisation d’équipements comme le chauffage.

D’autres sont directement liées au style de conduite et aux conditions dans lesquelles le trajet est effectué. Des accélérations trop franches, un parcours mêlant route de montagne et conditions météorologiques difficiles influeront négativement sur l’autonomie.

Autonomie WLTP vs Autonomie réelle

L’autonomie est une donnée essentielle à connaitre dans le processus d’achat d’une voiture électrique.

Obligatoire pour toute nouvelle voiture commercialisée depuis Septembre 2018, le protocole WLTP (Worldwide Harmonised Light Vehicles Test procedure) permet aux potentiels acheteurs de bénéficier d’une meilleure représentativité de l’autonomie dans des conditions d’usage réel. Chaque véhicule est testé en laboratoire sur des bancs à rouleaux lors d’un cycle d’homologation. Les valeurs trouvées lors de ces essais sont par la suite repris par les constructeurs comme statistiques officielles.

Ce cycle se déroule sur une distance de 23,25 km, dure 30 minutes et est basé sur 4 séquences de conduite réparties entre conduite urbaine (52%) et conduite extra-urbaine (48%).

L’autonomie calculée lors de ces essais peut donc être considérée comme fiable.

Cependant, il présente tout de même un inconvénient majeur puisqu'il ne représente qu’un profil de conduite mixte.

Si vos trajets quotidiens ne sont composés que d’autoroute, l’autonomie réelle ne correspondra qu’à la moitié de l’autonomie théorique WLTP. De la même manière, si vous avez l’habitude de rouler sur des parcours à forts dénivelé ou dans des conditions météorologiques compliquées, l’autonomie réelle sera dégradée en comparaison de l’autonomie WLTP.

Les constructeurs ne communiquant principalement que sur les valeurs WLTP, prenez garde de bien tenir compte des spécificités de votre parcours avant de réaliser votre achat.

Être contacté

Quand souhaitez-vous être contacté ?

Et si vous préférez nous envoyer un e-mail, laissez-nous votre adresse, nous vous répondrons sous 48h

Veuillez remplir les champs obligatoires !!
CAPTCHA protection