fond-header

Le blog

Les frontaliers et le passage à la voiture électrique

15/02/2022
rdchuttersnap-xfayasmv1p8-unsplash

Pour les milliers de frontaliers traversant la frontière chaque jour, le budget transport prend des proportions de plus en plus importante. Parmi eux, nombreux sont ceux qui n’hésitent plus à franchir le cap de l’électrique afin de limiter leurs dépenses de déplacements.

Qu’ils soient d’Annecy, d’Annemasse, de Thonon-les-Bains ou encore de Thionville, de Briey ou Metz, le nombre de frontaliers réalisant des allers-retours en Suisse ou au Luxembourg est en constante augmentation.

Selon la deuxième édition de l’observatoire des frontaliers, étude menée par le Crédit Agricole des Savoie, 92% des frontaliers utilisent la voiture pour se rendre à leur travail. Le trajet moyen réalisé quotidiennement est d’environ 60 à 80 kilomètres soit quasiment 20 000 kilomètres par an.

Le poste de dépenses des transports représente donc une part très importante du budget d’un frontalier.

Or, cette part tend inexorablement à augmenter.

En effet, depuis plusieurs semaines, le prix des carburants ne cesse de grimper et atteint des sommets en France. Le litre de Super SP95 – E10 a ainsi pris 8,5% d’augmentation entre la dernière semaine de 2021 et la mi-Février 2022, tandis que le litre de Diesel a lui augmenté de 10,5%.

 A ce phénomène s’ajoute la hausse des tarifs à différents péages. C’est notamment le cas en Haute-Savoie, à l’échangeur de Cruseilles entre Annecy et Genève où le prix a augmenté de 30%.

Dans ce contexte, de plus en plus de ménages souhaitent optimiser leur budget mobilité et abandonnent leur véhicule thermique au profit d’un véhicule électrique.


Des économies d'énergie...

Contrairement aux véhicules thermiques dont la consommation est mesurée en litre, celle d’une voiture électrique s’exprime en kWh (kilowatt-heure).

Dans le cas d'une charge réalisée essentiellement grâce à une borne de recharge installée à domicile, le coût du kWh et l’efficience des voitures électriques permettent d’afficher un coût aux 100 kilomètres d’environ 2,50€ à 3€ en fonction du type de voiture.

Un véhicule essence qui consomme 6 litres aux 100 km coûtera 10,68€ en carburant, un véhicule diesel consommant lui 5 litres aux 100 km coutera 9,45€ de carburant. Un véhicule électrique est donc 4 fois moins onéreux en terme de coût de l'énergie à l'utilisation que ses homologues thermiques, essence ou diesel.

Sur une année complète, les économies d’énergie pourraient représenter environ 1 600€* par rapport à un frontalier roulant en voiture essence et 1 400€** par rapport à un frontalier roulant en voiture diesel.

Sur une durée de détention moyenne de 5 ans, l’économie réalisée sur les dépenses d’énergie peut donc aller d’environ 7 000€ à 8 000€ selon le type de véhicule détenu auparavant.

Le surcoût que représente l’achat d’un véhicule électrique par rapport à un véhicule thermique, déjà partiellement gommé grâce au bonus écologique, peut donc être rapidement amorti en fonction du nombre de kilomètres parcourus dans l’année.


*Hypothèse de coût pour un litre de Super SP95-E10 : 1,78€

**Hypothèse de coût pour un litre de diesel : 1,89€

Source : https://www.ecologie.gouv.fr/prix-des-produits-petroliers

... et des économies d'entretien

Une motorisation électrique est beaucoup moins complexe qu’une motorisation thermique. Il y a, en effet, moins de pièces ce qui facilite son entretien.

A cela, on relève également l’absence de vidange, de filtres, de bougies, de boite de vitesse et d’embrayage.

Les interventions mécaniques sont donc à la fois plus simples et limitées.

La fréquence des révisions est moins élevée pour les voitures électriques que pour les voitures thermiques. En moyenne , elle est d’une révision tous les 30 000 kilomètres contre une tous les 15 000 kilomètres pour une essence et une tous les 20 000 kilomètres pour un diesel.

Selon une étude de l’UFC Que choisir comparant les coûts de possession entre les différentes motorisations, les économies réalisées sont de l’ordre de 15 à 30% en fonction de la catégorie de voiture utilisée.


La question de l'autonomie

Il y a encore quelques années, l’autonomie des voitures électriques ne permettait pas d’effectuer le trajet moyen quotidien d’un frontalier sans une organisation rigoureuse ou la possibilité de pouvoir recharger sa voiture au travail.

Pour un trajet moyen de 80 kilomètres, le besoin en autonomie est au minimum de 200 kilomètres pour s’assurer un déplacement sans stress.

Aujourd’hui, la plupart des voitures récentes ont toutes une autonomie supérieure à 300 kilomètres, ce qui permet aisément de parcourir la distance domicile-travail deux fois dans la journée sans avoir besoin de se brancher au travail.

De plus, la diversification de l’offre proposée par les constructeurs permet désormais de satisfaire de plus en plus de besoins : citadines électriques, berlines électriques, SUV électriques… Il y en a pour tous les goûts.


Comment recharger sa voiture électrique ?

Le mode de recharge doit être minutieusement étudié. Jusqu’à 100 à 150 kilomètres de trajet par jour, la borne de recharge n’est pas nécessairement une obligation. Elle sera certes plus confortable mais plus cher à l’acquisition.

Une simple prise renforcée de type Green ’up permet de retrouver environ 20 kilomètres d’autonomie par heure de recharge soit 160 kilomètres pour une recharge effectuée de nuit et le tout pour un budget d’environ 500€ installation comprise. Cependant, l’installation de ce type de prise ne donne pas droit à un crédit d’impôt.

Pour les frontaliers habitant à plus de 80 kilomètres de leur domicile, l’installation d’une borne est conseillée. Celle-ci permet de retrouver entre 40 et 60 kilomètres par heure de charge selon le type de borne et la puissance de l’installation électrique du domicile. Le coût sera plus onéreux, entre 1 200€ et 1 500€ installation comprise mais contrairement à la prise renforcée, la borne de recharge permet d’accéder au crédit d’impôt de 300€.

Être contacté

Quand souhaitez-vous être contacté ?

Et si vous préférez nous envoyer un e-mail, laissez-nous votre adresse, nous vous répondrons sous 48h

Veuillez remplir les champs obligatoires !!
CAPTCHA protection