fond-header

Le blog

La Gazette de la Mobilité Électrique - numéro 14

Retrouvez dans notre revue hebdomadaire les nouvelles concernant les acteurs de la mobilité électrique
23/05/2022

Tesla augmente de nouveau ses tarifs pour la Model 3

Les prix n’en finissent plus d’augmenter. Alors que le constructeur automobile américain avait récemment augmenté le prix catalogue de la Model 3 Standard, les versions Grande Autonomie et Performance sont à leur tour concernées.

Tesla Model 3 2022 voiture electrique

Les tensions internationales, les pénuries de composants ou encore l’inflation des prix des matières premières agitent depuis des mois les industriels de l’automobile. Alors que les délais de production s’allongent chez pratiquement tous les constructeurs, Tesla, qui voit ses ventes s’envoler en Europe notamment, en profite pour mettre à jour ses prix. Et forcément, dans un marché compliqué où la demande dépasse l’offre, les prix ont tendance à augmenter. Cette hausse concerne cette fois-ci les versions Grande Autonomie et Performance. La première voit son prix catalogue augmenter de 1 000 €, pour la seconde c’est une augmentation de 2 000 €.

Dorénavant, la Model 3 Grande Autonomie est donc proposée à un tarif de 59 990 €, soit juste en dessous de la limite pour pouvoir encore bénéficier du bonus écologique de 2 000 €.

Pour la Model 3 Performance, son prix est donc aujourd’hui de 64 990 €. Elle n’était pas éligible au bonus écologique de base, cette augmentation n’a donc pas d’impact.

ModèlePrix catalogueBonus écologique
Model 3 Propulsion (standard)50 990 €2 000 €
Model 3 Grande Autonomie59 990 €2 000 €
Model 3 Performance64 990 €0 €

Bonus écologique déduit, la Model 3 Standard reste donc disponible à partir de 48 990 €, pour la Model 3 Grande Autonomie elle sera dorénavant disponible à partir de 57 990 €.

En plus du prix d’achat majoré, il faudra faire preuve de patience si vous souhaitez acquérir une Model 3 dans les prochains mois. Les délais de livraison sont en effet de plus en plus longs. La version Propulsion est annoncée en livraison entre janvier et mars 2023 pour une nouvelle commande. Le délai est le même pour la Grande Autonomie. La performance en revanche est indiquée pour toute nouvelle commande en livraison entre septembre et novembre 2022.

Ionity change son mode de tarification

Spécificité française du réseau Ionity, jusqu’à présent la facturation de la recharge se faisait en fonction du temps passé branché à la borne et non au kWh rechargé comme la plupart des autres prestataires. Cette particularité prendra fin le 1er juillet 2022.

borne de recharge Ionity 2022

Plus que quelques semaines donc à attendre pour pouvoir accéder au réseau Ionity de la même manière que ses homologues européens. Cette modification de la tarification devrait faire des heureux… mais également quelques malheureux !

En effet, avec la tarification au kWh, tout le monde paiera le même prix. Jusqu’à présent, les propriétaires de modèle de voiture électrique avec des puissances de charge importante comme la Kia EV6 ou encore la Hyundai IONIQ 5 étaient avantagés, puisqu’ils restaient moins de temps branché pour une recharge équivalente en termes de kWh. À partir du premier juillet donc, que vous soyez en Renault Zoe ou Tesla Model 3, le prix sera le même.

Du point de vue du tarif, le kWh sur les bornes de 350 kW devrait être à 0,69 €. Pour les bornes de 50 kW, le kWh sera là vendu à 0,39 €.

Les propriétaires de véhicules issus de constructeurs faisant partie du consortium Ionity (Volkswagen, BMW, Hyundai, Mercedes, Ford) devraient bien évidemment bénéficier de tarifs préférentiels.

À la suite de l’ouverture des Superchargeur Tesla à la concurrence, on peut imaginer que de nombreux usagers allaient finir par se tourner vers le réseau du constructeur américain afin de bénéficier de conditions d’utilisations favorables. Avec ce changement, attendu depuis très longtemps, Ionity semble donc rééquilibrer les choses.

Nissan dévoile son dernier modèle citadin 100 % électrique

Sakura est le nom donné dans la langue nippone aux fleurs des célèbres cerisiers ornementaux du Japon. Ce sera désormais également le nom d’une citadine 100 % électrique dont le constructeur Nissan vient de dévoiler les contours.

Nissan Sakura key car citadine electrique 2022

D’après le Vice-Président exécutif de Nissan, Asaki Hoshino, la Sakura, qui arrive dans le sillon de la Leaf et de l’Ariya, conviendra pour la distribution de masse sur le marché japonais. Le but étant avec ce modèle de rendre les véhicules électriques accessibles à tous du point de vue financier.

 Cette nouvelle citadine électrique a été conçue spécifiquement pour le marché japonais, et il y a peu de chance pour que ce modèle soit commercialisé ailleurs. Le marché automobile japonais est très particulier, du fait des multiples taxes qui entourent les véhicules et rendent la propriété d’une voiture vite très onéreuse. Le coût à l’achat d’une voiture au Japon est sensiblement le même qu’ailleurs, et les taxes de propriétés ou d’immatriculation sont dans la norme des pays occidentaux. Cependant, spécificité nippone, il vous faudra par exemple lors de l’achat d’un véhicule, payer une taxe appelée « shako shomeisho », qui correspondrait grosso modo à un certificat prouvant que vous avez une place de parking correspondante à la taille de votre véhicule. De fait, en plus de votre véhicule, vous devrez donc louer une place mensuellement. Le contrôle technique, obligatoire tous les deux ans dès la 3e année d’immatriculation du véhicule coût environ 1 000 €, pour une citadine récente.

Pour bénéficier de réduction sur les taxes, le gouvernement japonais a créé dès 1949 une catégorie dénommée « Keijidosha » ou « kei car », et qui peut être traduite par voiture légère en français. On peut considérer cette catégorie comme minicitadine. Ce sont en effet des voitures avec des dimensions plus restreintes encore que les citadines que nous voyons en Europe comme la Twingo ou la Fiat 500 par exemple.

Nissan Sakura key car 2022 citadine electrique interieur

Pour bénéficier de ce statut de « Kei-Car », la voiture ne doit pas dépasser les 65 chevaux de puissance, et avoir des dimensions réduites : longueur maximale 3,4 m, largeur maximale 1,48 m et hauteur maximale 2 m. À titre de comparaison, une Renault Twingo électrique serait 21 cm trop longue et 16 cm trop large pour faire partie de la catégorie…

Pour faire partie des minicitadine, la Nissan Sakura propose donc des dimensions plus que réduites :

  • Longueur : 3 395 mm
  • Largeur : 1 475 mm
  • Hauteur : 1 655 mm

Son poids est de 1070 kg. Elle embarque une batterie lithium-ion de 20 kWh de capacité, pour une autonomie en cycle WLTP avoisinant les 180 km. Le moteur développe une puissance de 63 chevaux environ, pour un couple de 195 Nm.

En ce qui concerne le tarif, la finition de base débute à 17 100 € avant bonus écologique. Ça serait donc moins cher que la Dacia Spring, qui à la suite des récentes augmentations de tarif, voit son prix catalogue de la finition Confort arriver à 19 290 €. Après déduction du bonus actuellement en place au Japon, la Nissan Sakura serait accessible dès 13 000 €.

Ses équipements seront cependant supérieurs à la Dacia, avec notamment, un écran cockpit de 7 pouces et un écran additionnel de contrôle de 9 pouces, Apple CarPlay, et les systèmes Nissan ProPILOT assistance à la conduite et ProPILOT Park système pour les aides au stationnement.

Nissan Sakura electrique minicitadine 2022

Un nouveau SUV électrique Honda prévu pour 2024

Le constructeur japonais a dévoilé les premières images et informations liées à son prochain SUV 100 % électrique, dénommé Prologue. Celui-ci devrait être commercialisé à l’horizon 2024, il faudra donc faire preuve d’un peu de patience.


Honda Prologue SUV électrique 2024

Honda a publié les premières esquisses du modèle qui sera co-développé avec le constructeur américain General Motors. Le design de ce nouveau modèle a été réalisé par les équipes Honda basées à Los Angeles. Le Covid et le recours de fait au télétravail massif ayant fortement perturbé l’organisation des équipes de design, Honda a eu recours à des outils de Réalité Virtuelle pour permettre aux équipes présentes aux États-Unis et celles basées au Japon de pouvoir avancer conjointement sur le projet.

Aucune information technique en dehors du fait que l’autonomie devrait être suffisante pour les trajets du quotidien ainsi que pour des trajets plus longs. Il devrait donc s’approcher, voire dépasser, les 500 km d’autonomie si l’on s’en tient aux véhicules présents sur le marché actuellement. Signe de l’importance du design dans les ambitions du constructeur sur l’autonomie, l’aérodynamisme occupe une place importante dans le développement du véhicule.

Bien que les photos plus de 2 ans avant la sortie du véhicule final risquent de ne pas ressembler précisément au modèle commercialiser, les lignes présentées à ce jour laissent entrevoir un modèle assez peu commun et qui fera à coup sûr parler de lui dans les mois à venir.

Vous avez un projet d'achat ou de location de voiture électrique?

Avec les lucioles, comparez et économisez. C'est simple, gratuit et transparent.

Être contacté

Quand souhaitez-vous être contacté ?

Et si vous préférez nous envoyer un e-mail, laissez-nous votre adresse, nous vous répondrons sous 48h

Veuillez remplir les champs obligatoires !!
CAPTCHA protection