fond-header

Le blog

La Gazette de la Mobilité Électrique - numéro 11

Retrouvez dans notre revue hebdomadaire les nouvelles concernant les acteurs de la mobilité électrique
02/05/2022

Volvo trucks annonce l’ouverture des commandes pour les premiers camions électriques

Le constructeur Volvo Trucks, entreprise dédiée à la conception et à la vente de poids lourds, annonce ouvrir prochainement le carnet de commandes pour ses premiers modèles 100 % électriques. Pour les marchés européens, la date officielle d’ouverture des commandes est le 20 juin 2022.

Volvo trucks camion électriques 2022

À l’occasion du communiqué de presse, Roger Alm, président de Volvo trucks a déclaré : « Il s’agit d’un moment historique pour Volvo Trucks. Les clients sont très intéressés par ces camions fantastiques. Jusqu’à présent, nous avons surtout proposé aux clients et partenaires de signer des lettres d’intention d’achat, mais nous commençons à signer des commandes fermes, ce qui est une grande étape vers l’électrification ».

Le groupe Volvo trucks a enregistré en 2021 plus de 1100 commandes et intentions d’achats provenant de partenaires situés dans plus de 20 pays. À ce jour, Volvo Trucks est le leader en Europe sur le marché de l’électrique pour les camions, avec une part de marché détenue de l’ordre de 42 %. Ce chiffre, bien que très important, doit être relativisé du fait des faibles volumes actuellement vendus, ainsi que du choix encore limité sur les différents segments. En effet, à l’instar du marché de la voiture électrique, tous les constructeurs n’adoptent pas les mêmes stratégies vis-à-vis de l’électrique sur le marché des poids lourds. Avec l’arrivée de nouveaux produits dans les mois et années à venir, la part de marché de Volvo Trucks devrait évoluer.

D’après les informations communiquées par le constructeur suédois, les principaux marchés pour les camions électriques seraient actuellement la Norvège, la Suède et l’Allemagne.

Avec des modèles électriques disponibles sur des versions porteurs ou tracteurs, Volvo trucks est le constructeur avec la gamme électrique la plus étoffée actuellement sur le marché. En 2022, 6 modèles électriques différents seront en productions, allant des moyens tonnages jusqu’aux super lourds.

Un prêt à taux zéro pour les ZFE-m

Le gouvernement français vient d’annoncer la mise en place d’une nouvelle mesure dans le but d’accompagner un peu plus les personnes souhaitant passer à une mobilité électrique. Celle-ci concernera spécifiquement les Zones à Faibles Émissions (ZFE-m), avec comme but l’amélioration de la qualité de l’air grâce au développement des ventes de véhicules peu polluants.

Comme rappelé dans notre article de la semaine dernière, le 24 avril 2022 a été publié au journal officiel un nouveau décret relatif à la mise en place d’un prêt à taux zéro destiné aux achats de voitures peu polluantes dans les ZFE. Instauré à partir du 1er janvier 2023, ce prêt sera expérimenté sur une durée de 2 ans, et visera les achats de voitures ou camionnettes de moins de 2,6 tonnes, émettant moins de 50 gCo2/km. Les particuliers ainsi que les microentreprises seront éligibles, sous conditions de ressources. Pour bénéficier de cette aide, il faudra justifier d’un lieu de résidence ou d’une activité professionnelle dans une intercommunalité faisant partie d’une ZFE-m. Toutes les ZFE-m ne seront cependant pas concernées. À l’heure actuelle, les achats concernant les ZFE-m suivantes seront éligibles :

  • Paris
  • Aix-Marseille
  • Lyon
  • Rouen

Retrouvez toutes les informations sur cette nouvelle aide dans notre article dédié.

Bientôt un passeport pour les batteries de voitures électriques ?

Dans le but de réguler les émissions liées à la conception et à la production des batteries dédiées aux voitures électriques, la Commission européenne étudie la mise en place d’un « passeport de batterie ».

L’objectif de ce projet serait la mise en place d’une filière de production la plus respectueuse de l’environnement possible.

Retrouvez toutes les informations sur ce sujet dans notre article « Un “passeport de batterie” en préparation ».

Volkswagen et BP s’associent pour la recharge des voitures électriques

C’est un partenariat stratégique qui sera intéressant à observer dans les années à venir. Lorsque l’un des principaux constructeurs automobiles au monde signe un partenariat avec l’un des leaders pétroliers à l’international, les ambitions et les attentes sont fortes. Ce nouveau partenariat ne concerna pas les produits habituels liés aux moteurs thermiques comme l’essence ou le diesel, mais bien l’électrique et les solutions de recharges pour les voitures sans émission.

BP et Volkswagen signent un partenariat pour les bornes de recharges rapides 2022

En tant que constructeur automobile, le groupe Volkswagen est en pleine mutation comme l’ensemble de ses homologues du secteur du fait notamment de l’électrification de la mobilité. De nouveaux challenges se présentent aux constructeurs, liés à ce nouvel écosystème et aux modes d’utilisation différents entre voitures électriques et voitures thermiques. L’un des aspects cruciaux à prendre en compte est la capacité de recharge en dehors du domicile de l’utilisateur, lors de long trajet par exemple. Bien que les modèles de voitures électriques possèdent des autonomies de plus en plus importantes, l’anxiété liée au manque d’autonomie ou au temps de recharge reste l’un des freins au développement massif des voitures électriques. De fait, nombreux sont les experts du secteur qui déclarent que sans un réseau de recharge adéquat, la voiture électrique restera marginale. Dans les modèles à suivre, il est possible de prendre pour exemple Tesla, le leader actuel des véhicules électriques, qui dès le début de la commercialisation de ses produits a en parallèle, mis en place un réseau de borne de recharge rapide. Le réseau de recharge rapide Tesla reste aujourd’hui une référence, et un avantage concurrentiel indéniable.

Dans cette optique, Volkswagen souhaite développer également un réseau important de points de recharge rapide afin de répondre aux attentes de ses clients.

BP, initiale de British Petroleum, est l’une des plus anciennes sociétés de recherche, d’extraction, de raffinage et de vente de pétrole. Le groupe est cependant attentif aux mutations du marché, notamment celui de la mobilité où les produits liés aux nouvelles mobilités électriques sont en forte croissance. Avec les engagements gouvernementaux ainsi que les évolutions des modes de consommation de manière globale, il est évident pour BP que son activité va évoluer, et que le business modèle des stations essence va devoir suivre. BP y voit une opportunité de se réinventer, et d’accompagner cette transition. Les utilisateurs de voitures électriques qui auront besoin de lieux de recharge rapide seront de plus en plus nombreux. Les arrêts seront plus longs que pour un utilisateur d’un véhicule thermique, ce qui peut représenter une occasion favorable pour les commerces situés au sein de ses stations essence.

Reste que le développement de structures de recharges rapides est couteux et prend du temps, du fait de la complexité des installations et du besoin d’être raccordé au réseau avec une puissance électrique importante. BP s’est fixé comme objectif d’ici 2030 d’avoir installé 100 000 bornes de recharge pour voiture électrique à travers le monde.

Ces deux grands groupes ont de fait trouvé des synergies intéressantes pour leurs deux activités. BP possède un nombre important de stations où des bornes pourraient être installées, Volkswagen a développé une technologie de borne de recharge rapide facilement installable et qui ne nécessite pas de courant à haute intensité.

En effet, Volkswagen a développé à travers son programme « Flexpole » une borne de recharge d’une puissance de charge maximale de 150 kW. Elle permet ainsi aux voitures électriques acceptant cette puissance de charge de recouvrer 100 km d’autonomie en une dizaine de minutes seulement.

Son avantage vis-à-vis des autres bornes de recharge de ce type de puissance est que celle-ci ne nécessite pas de gros travaux d’installations. La borne Flexpole est équipée de batteries internes, qui permettent de stocker de l’énergie de manière constante et de la redistribuer lorsqu’un utilisateur en a besoin. Ce modèle de borne est conçu afin de pouvoir recevoir des batteries de véhicules électriques en fin de cycle, et ainsi leur donner une seconde vie. La borne Flexpole peut également être déplacée de façon assez simple, comparée aux bornes habituelles. Cela peut être intéressant dans une stratégie de mise en place d’un réseau, où des ajustements auront certainement lieu en fonction de l’évolution du marché et des besoins utilisateurs.

Avec ce type de borne et ce nouveau partenariat, Volkswagen et BP annoncent des chiffres ambitieux pour leur projet commun. Ils souhaitent en effet installer d’ici 2024 pas moins de 8 000 points de recharge en Europe, dont la moitié pour l’Allemagne et le Royaume-Uni. La localisation du réseau de borne de recharge BP sera disponible à travers les applications installées dans les futurs véhicules du constructeur automobile allemand, qu’il s’agisse des Skoda, Seat, Cupra ou encore Volkswagen.

Être contacté

Quand souhaitez-vous être contacté ?

Et si vous préférez nous envoyer un e-mail, laissez-nous votre adresse, nous vous répondrons sous 48h

Veuillez remplir les champs obligatoires !!
CAPTCHA protection