fond-header

Le blog

La Gazette de la Mobilité Électrique - numéro 3

Retrouvez dans notre revue hebdomadaire les nouvelles concernant les acteurs de la mobilité électrique
07/03/2022

Ford va séparer ses activités électrique et thermique

Dans un souci d’optimisation de ses procédés, le constructeur américain annonce vouloir séparer ses activités liées aux véhicules électriques des activités concernant les véhicules thermiques.

Ford Model e Ford Blue 2022

Le PDG du groupe, Jim Farley, a déclaré : « Nous divisons littéralement l’entreprise en deux ».

Moteur à combustion interne et moteur électrique seront donc comptabilisés à part dès l’année prochaine chez Ford. La filiale pour les modèles électriques sera dénommée « Ford Model e » tandis que les historiques versions thermiques, essence ou diesel, seront regroupées au sein du label « Ford Blue ». Les deux entités ne devraient pas être totalement hermétiques, des collaborations sur certains domaines devraient avoir lieu même si cette organisation devrait garantir une indépendance importante aux deux organisations. La séparation en deux entités ne devrait cependant pas déboucher sur la création de deux sociétés distinctes, car cela compliquerait les choses d’un point de vue financier et l’accès aux marchés.

Cette séparation est le résultat d’un constat des dirigeants de Ford, toute la chaine de conception et d’approvisionnement d’un véhicule change en fonction de son fonctionnement, électrique ou à combustion interne. En effet, en plus de la conception pure du châssis ou du moteur, les chaines d’approvisionnement en matériaux ne sont pas les mêmes. L’importance par exemple du lithium est stratégique pour la partie électrique et sa batterie lithium-ions, là où elle ne revêt aucune signification pour les équipes travaillant sur des modèles thermiques. Difficile de fait d’atteindre les meilleurs résultats si toutes les équipes ne vont pas dans le même sens.

Le constructeur automobile de Détroit va même plus loin que la conception et la fabrication des véhicules, puisqu’il inclut dans les différences entre ses deux systèmes, la distribution et l’expérience client. En effet, Ford souhaite mettre en place un modèle de distribution alternatif pour les modèles électrifiés, et auraient en ce sens commencé des pourparlers avec ses concessionnaires afin d’implanter cette nouvelle organisation l’année prochaine. L’une des principales évolutions vis-à-vis de la distribution traditionnelle serait que les concessionnaires vendent les futurs véhicules électriques sans détenir de stock, à un prix fixé par le constructeur. Le modèle de rémunération, souvent un point attisant les crispations entre constructeurs et distributeurs, devrait donc évoluer.

Les activités liées aux véhicules électriques devraient représenter 30 % des parts mondiales du groupe d’ici 5 ans, et la moitié dès 2030. Ford prévoit la production d’ici 2026 de plus de 2 millions de véhicules.

Pour l'instant la seule version 100% électrique d'un modèle Ford disponible sur le marché européen est la sportive premium Mustang Mach-e.

Sony s’associe avec Honda pour produire des voitures électriques

La commercialisation des premiers modèles devrait être effective d’ici 3 ans, en 2025.

Sony Vision S02 2022

Il n’est pas rare que des projets de véhicules électriques soient dans les plans de grands groupes technologiques. Le groupe Dyson a déjà abandonné son idée de voiture électrique, l’entreprise californienne Apple avance cachée et fait souvent l’objet de spéculation importante, ou encore Huawei, qui est déjà actif sur le marché, et qui de son côté travaille activement dans le développement de modèle électrique avec des entreprises chinoises.

Honda et Sony, deux géants de l’industrie japonaise ont annoncé le 4 mars 2022 un accord pour créer une nouvelle société destinée à la conception et la vente de produits destinées aux nouvelles mobilités électriques. Cette nouvelle société devrait concevoir, produire et commercialiser des véhicules électriques. La commercialisation de ses premiers produits est attendue pour 2025. Pour l’instant, le nom de cette future société n’a pas été communiqué. Les marchés visés seront le Japon, les États-Unis et l’Europe. Pas d’informations sur la localisation des sites de productions à l’heure actuelle, cela serait encore à l’étude.

La conception sera réalisée par cette nouvelle entreprise, mais le but ne serait pas de construire d’usine d’assemblage. Pour le premier modèle de voiture électrique, cette tâche devrait être gérée par Honda. Sony devrait développer toutes les nouvelles technologies embarquées, ainsi que le système d’exploitation et les modèles de services associés. Les deux sociétés voient dans le secteur des nouvelles mobilités électriques beaucoup de similitudes avec celui de la téléphonie mobile.

Cette alliance pourrait permettre au Japon de résister aux nouvelles concurrences, venues de Chine ou des États-Unis sur ce secteur des nouvelles mobilités, qui devrait être pour la décennie à venir porteur d’une forte croissance. Honda a d’ailleurs de son côté déjà annoncé vouloir être un constructeur uniquement électrique d’ici 2040. Les partenariats avec des entreprises technologiques font partie de la stratégie du constructeur automobile nippon pour réussir sa transformation. De son côté, Sony a dévoilé lors du CES de Las Vegas son deuxième prototype de voiture électrique, dénommé « Vision-S02 ».


Le groupe Stellantis a dévoilé des images d’illustration du prochain pick-up de la marque Ram, le 1500 BEV

Le futur véhicule du constructeur américain devrait être disponible en 2024.

Ram pick-up Stellantis 2022

Alors que le marché des pick-up électrique commence à faire parler de lui, avec les constructeurs historiques comme Ford ou GM, ou encore les nouveaux entrants sur le marché comme la sortie prochaine du Cybertruck Tesla ou du modèle R1T de chez Rivian, un nouvel acteur américain se lance dans la course. C’est donc Ram, marque du groupe Stellantis, qui dévoile les premières ébauches du futur pick-up 1500 BEV, prévu sur nos routes en 2024.

Pour l’instant, très peu d’information sur la capacité de la batterie ou encore la puissance du moteur, mais des indiscrétions laissent entendre qu’une option sera disponible pour coupler ce véhicule électrique avec un moteur thermique afin de prolonger son autonomie.

Les détails du groupe motopropulseur, comme la taille de la batterie et la configuration du moteur, doivent encore être confirmés, mais ils seront probablement similaires à ceux de la concurrence. Cela devrait cependant être un modèle sensiblement différent des autres modèles thermiques de la marque, le Ram 1500 étant développé sur une plateforme spécifique à l’électrique.

Fiat relance le Ulysse dans une version 100 % électrique

Après avoir commencé sa transformation vers l’électrique avec la Fiat Nuova 500, le constructeur italien convertit un autre ancien modèle en 100 % électrique, le Ulysse.

e-Ulysse 2022

Après avoir avec brio converti son iconique 500 en modèle 100 % électrique, Fiat récidive avec son monospace Ulysse, modèle dont la production s’était arrêtée en 2010.

« The Italian Art of Hospitality » ; voici la nouvelle devise choisie par Fiat pour illustrer la sortie prochaine du e-Ulysse. Cela laisse imaginer un véhicule accueillant et confortable. Les premières photos semblent en tout cas répondre à cette promesse. Le constructeur automobile italien proposera au total 12 configurations possibles, du nombre de places à la configuration des banquettes.

Pour ce qui est des détails techniques communiqués, pas de révolution à attendre, mais un véhicule dans les normes du marché :

  • Batterie de 75 kWh de capacité
  • Autonomie WLTP en cycle mixte de 330 kilomètres pour la batterie de 75 kWh
  • Vitesse max de 130 km/h
  • Puissance moteur de 136 chevaux (10à kW)
  • Couple moteur de 260 Nm
  • Charge rapide de 100 kW en courant continu de série ; 80 % de la batterie récupérée en 45 minutes
  • Puissance de charge maximale en courant alternatif de 11 kW

Une version avec batterie lithium-ions de 50 kWh sera proposée, son autonomie sera de fait réduite, à 230 km en cycle mixte WLTP.

Pour les habitués, ces données ne seront pas sans rappeler celle d’autres modèles électriques de PSA, et pour cause, le e-Ulysse bénéficie de la plateforme EMP2 du groupe. Il embarquera de fait les mêmes batteries et moteurs que ses cousins e-Traveller de chez Peugeot ou l’Opel e-Vivaro.

e-Ulysse 2022 int
e-Ulysse Fiat 2022
Être contacté

Quand souhaitez-vous être contacté ?

Et si vous préférez nous envoyer un e-mail, laissez-nous votre adresse, nous vous répondrons sous 48h

Veuillez remplir les champs obligatoires !!
CAPTCHA protection